Nouveau Agrandir l'image

Poirier Beurré Superfin

Le Poirier Beurré Superfin, arbre vigoureux, rustique, bois très fort, nombreux rameux. Fruit assez volumineux de forme irrégulière. Peu lisse de couleur jaune à chair fine, bien fondante et appréciée, acidulée, parfumée et juteuse. Le Poirier Beurré Superfin est originaire de l'Anjou, à Angers en 1837 et médaillé en 1845.

Utilisation du produit

Le Poirier Beurré Superfin est né en Anjou, sortis d'un semis de pépins de Duchesse d'Angoulême, de Gros Blanquet et de Doyenné, fait à Angers en 1837 par Goubault, horticulteur. En 1844, l'arbre-type de cette variété s'étant mis à fruit, le Comice de Maine et Loirefut chargé d'en déguster les premiers produits. La médaille demandée fut accordée et remise par le Comice à Mr Goubault, le 6 Avril 1845. Le poirier Beurré Surfin ets un arbre vigoureux, rustique et prend indistinctement le franc ou le cognassier; son écusson se développe vite, ses pyramides sont fortes et belles. La poire assez volumineuse de forme irrégulièrement turbinée, ventrue, bosselée, plus ou moins obtus et parfois un peu étranglée près du sommet, où elle est généralement plisée et contournée. Sa peau de couleur jaune d'or, luisante, toute parsemée de points et de larges tâches fauves et vermillonnée sur la face exopsée au soleil. Sa chair blanchâtre, fine et très fondante, aqueuse, un peu granuleuse au coeur. Le Poirier Beurré Superfin arrive à maturité en septembre/octobre et les poires se conservent de septembre à octobre.

Fiche technique

Nom botanique ou variétale Malus communis
Hauteur adulte 3 à 6M
Utilisation du fruit cru
Grosseur du fruit gros
Couleur de la chair blanche
Couleur de la peau jaune
Récolte septembre/octobre
Vigueur forte
Durée de conservation septembre/octobre
Origine de la variété Anjou
Année d'édition ou de création 1837
Porte greffe disponible Cydonia oblonga
Type de sol Tous même sols pauvres

30 autres produits dans la même catégorie :